Dépôt du Résumé du plan d’entreprise de la SADC

OTTAWA - 9 juin 2017 - Le Résumé du plan d’entreprise de la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) a été déposé au Parlement aujourd’hui.

Le plan d’entreprise quinquennal établit quatre objectifs stratégiques :

  • Améliorer les processus de planification de règlement de faillite et de gestion des risques pour que la SADC soit toujours prête à intervenir
  • Moderniser le régime d’assurance-dépôts
  • Renforcer l’engagement de la SADC envers ses principales parties intéressées, dont les déposants
  • Préparer la SADC à la main-d’œuvre de demain

« Le système financier canadien évolue rapidement. Nous devons donc disposer d’un solide plan pour veiller à ce que notre régime d’assurance-dépôts et notre capacité de règlement de faillite suivent cette évolution », de déclarer Michèle Bourque, présidente et première dirigeante de la SADC. En faisant de notre engagement envers les déposants, les institutions membres et les autres parties intéressées une priorité, je suis convaincue que nous contribuerons davantage à la stabilité financière du pays. »

Mme Bourque souligne les progrès accomplis pour renforcer la capacité d’intervention de la SADC en cas de faillite d’une institution membre, quelle qu’en soit la taille. L’introduction de modifications législatives désignant officiellement la SADC comme autorité de règlement de faillite des banques d’importance systémique au Canada marque une étape importante dans la stratégie que poursuit la SADC pour renforcer ses processus de planification des règlements et de règlement de faillite.

Le Résumé du plan d’entreprise comprend un résumé du budget d’exploitation, du budget de financement et du plan d’emprunt de la SADC pour 2017-2018.

La SADC est une société d’État fédérale qui encourage la stabilité du système financier canadien en fournissant une assurance contre la perte des dépôts assurables détenus par ses institutions membres, en cas de faillite de l’une d’entre elles. Elle protège près de 750 milliards de dollars d’épargnes confiées à l’ensemble de ses institutions membres, c’est-à-dire des banques, des coopératives de crédit sous réglementation fédérale, des sociétés de fiducie et des sociétés de prêt, ainsi que des associations soumises à la Loi sur les associations coopératives de crédit qui acceptent des dépôts. La SADC finance ses activités avec les primes que lui versent ses institutions membres. Elle ne reçoit pas de fonds publics.

 

- 30 -

 

Renseignements :
Brad Evenson
Directeur, Communications et Affaires publiques
Tél. : 613-943-4395
Courriel : media@sadc.ca