Le nouveau premier dirigeant de la SADC parle d’accroître la résilience du système financier au Canada

Je me souviens de la dernière crise financière comme si c’était hier. J’ai du mal à croire que cela fait déjà 10 ans. Je travaillais chez Moody’s Canada à l’époque, et j’ai ensuite occupé des postes à responsabilités croissantes à la Banque Nationale du Canada puis au ministère des Finances. Disons que j’ai pu voir le secteur financier et sa réaction à la crise de tous les points de vue. Il va presque de soi qu’en étant maintenant à la tête de la Société d’assurance-dépôts du Canada j’ai tendance à penser que les dix dernières années nous rapprochent de la prochaine crise, et à me demander si nous serons prêts.

Changements visant le régime canadien d’assurance-dépôts

Le gouvernement du Canada a modifié la Loi sur la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) en vue de moderniser et de renforcer le régime d’assurance-dépôts canadien. Les changements entreront en vigueur en deux temps, le 30 avril 2020 pour certains, et le 30 avril 2021 pour les autres. Cela permettra à la SADC, à ses institutions membres et à ses intervenants de faire les ajustements nécessaires sur les plans opérationnel et fonctionnel.

Règlement administratif de la Société d’assurance-dépôts du Canada sur la planification des règlements de faillite

La SADC étant l’autorité de règlement de ses institutions membres, elle travaille depuis ces dernières années avec les banques d’importance systémique nationale (BISN) à l’élaboration de plans de règlement de faillite qui décrivent comment régler leur faillite d’une manière ordonnée et qui permettent de continuer d’offrir des services financiers essentiels.

Dépôts détenus par nos institutions membres : le paysage évolue

À titre d’assureur-dépôts fédéral et d’autorité de règlement des institutions de prise de dépôts, il incombe à la SADC, pour pouvoir s’acquitter de son mandat, de bien comprendre les tendances qui se dessinent dans l’environnement de ses institutions membres. Ainsi, la SADC prête une attention particulière à la façon dont les institutions membres financent leurs activités de prêt. Elle suit de près et analyse les données et informations liées au profil de risque financier et aux activités de financement de ses membres pour mieux appréhender ses obligations en matière de remboursement des dépôts ainsi que les risques auxquels elle s’expose.

Principaux résultats financiers de la SADC

Au 31 décembre 2018, date des derniers résultats financiers officiels de la SADC, le financement ex ante de la Société s’établissait à 4,9 milliards de dollars, soit 59 points de base des dépôts assurés, la cible minimale du financement étant fixée à 100 points de base. À ce stade, la SADC compte atteindre sa cible au 31 mars 2026.

Régime fédéral de recapitalisation interne : pour un système encore plus robuste

Le Canada a mis en place un régime de recapitalisation interne régi par des règlements qui sont entrés en vigueur le 23 septembre 2018. C’est une étape importante qui donne à la SADC un outil puissant pour régler la faillite d’une banque d’importance systémique nationale (BISN) dans le cas, aussi improbable soit-il, de sa non-viabilité.

Multiplier les efforts pour faire savoir qu’« on protège votre argent »

Le Canada n’a pas connu de faillite bancaire depuis 22 ans (1996). C’est une bonne nouvelle, mais cela signifie aussi que bien des gens ne pensent peut-être pas aux répercussions que pourrait avoir la faillite de leur institution financière sur leurs épargnes. Pour la SADC, le défi est grand : comment faire savoir aux Canadiens qu’elle protège automatiquement leur argent en cas de faillite bancaire, si, pour eux, ce risque n’existe pas ?