Search

Menu

Articles et mises à jour

Comment les Canadiens épargnent-ils pour accéder à la propriété et quels sont les programmes d’aide à leur disposition ?

Articles et mises à jour

Jeune couple heureux emménageant dans leur nouvelle maison

À la SADC, nous savons que les besoins financiers des Canadiens changent beaucoup au fil de la vie. Pour vous aider à trouver l’information dont vous avez besoin, nous diffusons régulièrement de l’information émanant de nos partenaires du système financier. Voici, par exemple, un article de Sam Carnovale, avec l’autorisation de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

À l’approche de la saison des impôts, les acheteurs d’habitations doivent décider comment gérer leur épargne en fonction de leurs besoins financiers. Selon l’Enquête 2019 auprès des emprunteurs hypothécaires de la SCHL, les comportements des acheteurs sur les plans de l’épargne, de la mise de fonds et de l’achat d’une première propriété ont beaucoup changé depuis 2018.

Augmentation du nombre d’acheteurs d’une première propriété qui ont été locataires pendant au moins 10 ans avant d’acheter

Le pourcentage d’acheteurs d’une première propriété qui ont été locataires pendant au moins 10 ans avant d’acheter un logement a augmenté : il est passé de 22 % en 2018 à 31 % en 2019. Cependant, près de 50 % des acheteurs étaient des accédants à la propriété en 2019.

Trois programmes peuvent vous aider à acheter votre première habitation

Le gouvernement du Canada offre divers incitatifs pour soutenir l’achat d’une première propriété, et il est important que vous connaissiez les ressources offertes aux acheteurs d’habitations. Voici trois programmes du gouvernement du Canada qui peuvent rendre l’accession à la propriété plus abordable.

  1. L’Incitatif à l’achat d’une première propriété est un nouveau programme qui permet aux emprunteurs admissibles d’obtenir du gouvernement du Canada un prêt hypothécaire avec participation de 5 ou 10 %.
  2. Le montant pour l’achat d’une première habitation est un crédit d’impôt qui offre un allègement fiscal fédéral pouvant atteindre 750 $.
  3. Dans le cadre du régime d’accession à la propriété, les acheteurs d’une première propriété peuvent retirer jusqu’à 35 000 $ de leur REER.

D’où provient la mise de fonds des Canadiens?

Selon les personnes sondées, l’avoir propre provenant de l’habitation précédente et l’épargne hors REER sont les principales sources de mise de fonds.

Placer de l’argent dans un REER s’avère souvent un moyen très efficace de se préparer financièrement à l’achat d’une première propriété.Saviez-vous que le gouvernement du Canada a récemment augmenté à 35 000 $ la limite des retraits dans le cadre du régime d’accession à la propriété afin que vous puissiez tirer un meilleur parti de la valeur de votre REER?

Pour un REER, la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) couvre les dépôts admissibles jusqu’à concurrence de 100 000 $, indépendamment des autres comptes d’épargne détenus dans la même institution financière.

Combien les Canadiens consacrent-ils à la mise de fonds pour l’achat d’une habitation?

Les acheteurs qui font une mise de fonds inférieure à 20 % doivent souscrire une une assurance prêt hypothécaire. Le seuil de 20 % représente donc une donnée de référence importante pour mesurer le comportement des acheteurs. Les acheteurs ont été répartis également entre trois catégories de mise de fonds dans l’Enquête 2019 auprès des emprunteurs hypothécaires :

  1. Plus de 20 %
  2. 20 %
  3. Moins de 20 %

Voici les trois principales raisons pour lesquelles les acheteurs ont versé une mise de fonds inférieure à 20 % :

  1. Fonds insuffisants (53 %)
  2. Désir de conserver des fonds en vue d’autres dépenses (27 %)
  3. Désir de se sentir à l’aise avec leur niveau d’endettement actuel (14 %)

La majorité des acheteurs ayant fait une mise de fonds inférieure à 20 % ont cité des fonds insuffisants comme principale raison. Si vous achetez votre première propriété et que vous voulez réduire le montant mensuel de vos paiements hypothécaires, vérifiez si vous êtes admissible à l’Incitatif à l’achat d’une première propriété récemment annoncé.

flèche vers le bas

DIMINUTION

du pourcentage des acheteurs ayant conservé une partie de leurs fonds en vue d’autres dépenses (27 % en 2019 comparativement à 34 % en 2018)

Mises de fonds : de plus en plus de Canadiens versent un montant moins élevé

Même si les Canadiens se répartissent également entre les différentes catégories de mise de fonds, le nombre d’acheteurs ayant fait une mise de fonds de moins de 20 % a progressé en 2019. Et parmi les acheteurs ayant versé moins de 20 %, ils sont plus nombreux qu’en 2018 à avoir déclaré qu’ils n’avaient pas économisé suffisamment pour effectuer une mise de fonds plus importante.

Le pourcentage d’acheteurs ayant fait une mise de fonds inférieure à 20 % est passé de 26 % en 2018 à 33 % en 2019. De plus, le pourcentage d’acheteurs qui n’avaient pas assez économisé pour effectuer une mise de fonds plus importante était de 53 % en 2019, contre 49 % en 2018.

Même si les répondants se divisent également entre les trois catégories, on note curieusement une baisse marquée du pourcentage d’acheteurs qui épargnent en vue d’autres dépenses entre 2018 (34 %) et 2019 (27 %).

Les acheteurs potentiels peuvent utiliser les calculateurs de la SCHL – le calculateur hypothécaire, le calculateur de la capacité d’emprunt et le calculateur de l’amortissement de la dette – pour faire des choix éclairés, évaluer leur situation financière et bien se préparer en vue de l’importante décision qu’ils sont sur le point de prendre.

Pour en savoir plus sur les résultats de l’Enquête 2019 auprès des emprunteurs hypothécaires, visitez la page schl.ca/EAEH2019.

flèche vers le haut

AUGMENTATION

  • Augmentation du pourcentage des acheteurs ayant fait une mise de fonds de moins de 20 % (33 % en 2019 comparativement à 26 % en 2018)
  • Augmentation du pourcentage des acheteurs qui n’avaient pas économisé suffisamment pour effectuer une mise de fonds plus importante (53 % en 2019 comparativement à 49 % en 2018)
Sam Carnovale, directeur, Institutions financières, SCHL

Fort d’une expérience de plus de 25 ans à la SCHL, Sam Carnovale a acquis une expérience approfondie dans le secteur du crédit. En tant que directeur, Institutions financières, c’est un expert chevronné qui met tout en œuvre pour dépasser les attentes de ses clients et aider les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement. De plus, il détient les titres de spécialiste en financement immobilier (CRF) et de gestionnaire de risques certifié (CRM). Il participe aussi activement à la Fondation des Professionnels hypothécaires du Canada.

Back to top